Pourquoi fabriquer ses produits ménagers écologiques ?

0
1210
vues
enfant utilise des produits ménagers écologiques

Voilà maintenant 10 ans que je trie les déchets, 6 ans de gestion d’un petit potager, 3 ans que le composteur est installé, 2 ans de vie commune avec mes poules pondeuses, 1 an de fabrication de  produits ménagers… Je vous épargne les détails de la construction de ma maison, pour me concentrer ici, uniquement sur les produits ménagers. Ma transition écologique est en cours, avec ce sentiment que tout s’accélère, mes rapports à la consommation, ma façon de produire, mes possibilités de reprendre les choses en main.

Ce qui me semble le plus intéressant, dans cette transition, est la contribution que chacun peut apporter aux autres. A chaque nouvel engagement, je découvre des communautés, des idées, des propositions de rencontres, des associations et des entreprises innovantes. Le midi, au travail, les discussions s’enrichissent au gré des évolutions considérables que nous vivons. Même si parfois je rencontre des récalcitrants (des résistants de l’ancien modèle), ces nostalgiques du désherbant chimique, une chose est sure, ils vivent cette transition écologique, malgré eux. En fait, nous la vivons tous, et la découverte des scandales à venir finira par convaincre ces récalcitrants. De nombreuses solutions sont imaginées chaque jour, partout dans le monde et maintenant partout dans les foyers, pour réduire les déchets, fabriquer des produits soi-même, créer des énergies renouvelables, développer des solidarités nouvelles, partager les richesses avec équité… Un mouvement qui apporte son lot d’imagination, d’intelligence collective, de richesse et de créativité à toute personne ayant décidé d’octroyer une partie de son temps de cerveau, encore disponible, à cette cause.

Vous aussi, vous y pensez ?

Mais vous ne savez pas par où commencer, ou comment aller plus loin ? Alors, vous pouvez fabriquer vos produits ménagers, c’est ludique, économique, écologique et efficace.

Fabriquer ses produits ménagers, quel est l’intérêt ?

Oublions ici les effets néfastes de la plupart des produits ménagers sur notre santé et sur notre environnement. En vous lançant dans l’aventure de la fabrication des produits ménagers écologiques, vous allez réveiller votre curiosité et []activer votre mémoire. Si si, vous risquez même de vous souvenir de votre professeur de chimie (pour moi ce n’était pas très rigolo). Vous allez acquérir de nouvelles connaissances, de nouveaux savoirs, de nouveaux amis (pas seulement sur les réseaux sociaux) et de nouveaux thèmes de discussions à partager en famille ou entre amis. Et oui, aussi étonnant que cela puisse paraître, faire ses propres produits ménagers crée du lien social et favorise l’épanouissement de chacun. Essayez et faites nous part de vos expériences, vous verrez !

Une autre manière d’apprendre ?

Au départ, ma fille de 5 ans m’interrogeait sur la différence entre les centilitres et les milligrammes. Depuis, elle sait mesurer, peser, doser, patienter, observer, tester…

Bref, elle apprend des choses en s’amusant et ça fait plaisir.

Le tout sans livre Montessori ou autres livres de pédagogies alternatives. De mon côté, je me documente aussi, sur la chimie, la soude, le chlorure de sodium (le sel), les huiles essentielles, la fabrication des savons, les compositions des produits ménagers, les risques. Et croyez moi, j’en apprends 100 fois plus qu’en regardant je ne sais quelle émission de télé. Vous me direz que c’est pas compliqué, oui c’est vrai. Mais la différence, c’est que la fabrication de ses propres produits permet aussi de se divertir, mais différemment.

Parler à vos grands parents, vos voisins âgés

Savon de Marseille à l'huile végétale

Véritable bibliothèque vivante, les anciens détiennent beaucoup de connaissances dans ce domaine. Avec notre « Super Mamie », nous avons redécouvert les bienfaits du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc et du savon noir. Elle l’utilise encore aujourd’hui. Avec ma mère, nous nous sommes remémorés les différentes utilisations du savon de Marseille, le vrai. Pas n’importe lequel, le vrai savon, sans glycérine et sans huile de palme. Et dire qu’il a failli disparaître ! il ne reste en France que 3 vrais savonneries. Les autres, ne respectent pas les techniques traditionnelles et sont pourtant autorisées à utiliser l’appellation « Savon de Marseille ».

Ma mère, 72 ans aujourd’hui, lavait tout avec, le linge sale   (à la main à l’époque), ses enfants, les sols…

Lessive au lavoir à la main

Depuis, la machine à laver est apparue et ses produits chimiques avec. Les gels douches ont remplacé la douceur de ce savon « magique ». Et moi, et bien j’ai grandi et j’ai pensé. Oui, oui, je me suis mis à penser, puis à réfléchir, puis moins dépenser, puis re-réfléchir, repenser et enfin dépenser mais différemment.

Pourquoi changer ?

En plus de tout ce qui est dit plus haut, j’ai également pris conscience de mon pouvoir d’action, grâce notamment à tous ces scandales sanitaires, à ces émissions, ces documentaires, aux réseaux sociaux et aux avis des consommateurs. J’ai mis pendant toutes ces années, des BERK sur mon corps, dans ma maison. J’ai pollué les sols naturels par méconnaissance (ouf, j’ai réussi à épargner ma conscience). J’avais, il faut le reconnaître, une certaine confiance en notre système de protection des consommateurs. On ne peut pas vendre un produit dangereux pour l’environnement et/ou pour la santé. Enfin, c’est ce que je croyais avant l’arrivée d’émissions comme « cash investigations », pièces à convictions, en me documentant, en regardant les nombreux documentaires sur Arte, en suivant les actions de l’association « Génération future ».

Il faut reconnaître que les industriels sont très bons avec leurs stratégies commerciales, leur marketing et leur lobbying. Ils essaiment le doute dans nos esprits.

Par exemple le sel régénérant de nos lave-vaisselles est du simple sel, du chlorure de sodium à 99,5%.

Mais le mot régénérant, ça fait produit spécifique, presque miraculeux. Et du coup, nous le payons en moyenne 3 à 4 fois plus cher que du sel de table ou que celui utilisé pour les adoucisseurs d’eau. Emballé, c’est pesé, nous nous sommes fait arnaquer. Dans le doute et sans preuve scientifique, nous ne prendrons pas de risques pour notre utile lave vaisselle.

Et le liquide de rinçage, pourquoi mettre un produit plus cher, nocif pour les êtres vivants et moins efficace que du vinaigre blanc ? A cause de l’odeur du vinaigre ? Ne vous inquiétez pas, cette fois, grâce à de nombreux retours d’expériences, nous avons pris ce risque. Vous trouverez une solution dans le détail des recettes des produits ménagers 100 % maison.

Quand j’ai découvert que nous pouvions fabriquer des produits ménagers écologiques, économiques et efficaces, le tout en s’amusant, je me suis dit que nous avions beaucoup de chance d’avoir internet. Il ne restait plus qu’à se documenter, à parcourir les sites internet, blogs, avis d’apprentis chimistes, essayer, échanger, réessayer, rediscuter avec ma mère et super mamie, mon entourage… Et c’est ainsi que j’ai le plaisir de partager avec vous le fruit de ces recherches et de cette mémoire collective.

Alors, vous êtes prêt ?
Choisissez votre recette et c’est parti.


Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/41/d181221419/htdocs/janela/wp-content/themes/IonMag/includes/wp_booster/td_block.php on line 1000

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Vous avez oublié d'entrer votre commentaire !
Veuillez entrez votre nom