Jeu de cartes : Up and down the river

0
1665
vues
Up and down the river

Ce jeu de cartes, dans lequel les joueurs essaient de prédire le nombre exact de plis qu’ils vont gagner, est apparu à Londres et New York dans les années 1930 et est devenu populaire dans de nombreux coins du monde. Il a par conséquent de nombreux noms (à priori « Oh Hell! » à l’origine ou « Ascenseur » en France) mais j’y ai joué pour la première fois sous le nom de « Up and down the river ».

Joueurs et cartes

De 3 à 7 joueurs (mais on s’amuse plus entre 4 et 6 joueurs).
Une partie dure environ 45 minutes.

On utilise un jeu de 32 ou 52 cartes sans joker. Les cartes de chaque couleur sont ordonnées comme suit, de la meilleure à la moins bonne : As, Roi, Dame, Valet, 10,  9,  8, 7 (plus 6, 5, 4, 3, 2 avec un jeu de 52 cartes).

Série de mains

Le jeu consiste en une série de mains. La première main est jouée avec 1 carte par joueur. Chaque main suivante est jouée avec une carte de plus, jusqu’à ce que toutes les cartes aient été distribuées. On fait ensuite machine arrière jusqu’à se retrouver de nouveau avec 1 seule carte par joueur.

Exemple

À 4 joueurs avec un jeu de 32 cartes, on peut aller au maximum jusqu’à une main de 8 cartes par joueur (4×8 = 32). Les mains se jouent avec : 1 carte, puis 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, puis 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1 pour un total de 16 mains.

On peut aussi décider que chaque joueur aura au maximum 7 cartes et on retire les cartes en trop du paquet si nécessaire.

But du jeu

Chaque joueur doit parier le nombre de plis qu’il pense pouvoir faire lors de chaque main, puis en gagner autant qu’il a parié, ni plus, ni moins. Les joueurs marquent des points uniquement lorsque le pari s’avère exact et perdent des points s’ils se sont trompés.

Donne

Les cartes sont mélangées, coupées et le donneur les distribue une à une jusqu’à ce que tous les joueurs en aient le nombre approprié pour la main à jouer. La carte du dessus du paquet est tournée face visible et sa couleur (,, ♠, ou ♣) désignera l’atout pour cette main. La couleur d’atout bat les trois autres couleurs lors de cette main.

Si toutes les cartes ont été distribuées et qu’il ne reste pas de carte à retourner, la main est jouée sans atout.

Paris

Avant chaque début de main, lorsque les joueurs sont prêts à parier, ils posent leur poing sur la table. Quand tous les poings sont sur la table, le groupe dit « un, deux, trois » en balançant le poing. A trois, chaque joueur doit montrer un nombre de doigts (éventuellement zéro) pour indiquer combien de plis il pense pouvoir remporter au cours de cette main. Il n’y a aucune restriction du nombre total de paris de tous les joueurs et le total peut être très différent du nombre de plis pouvant être gagnés.

poings levés devant la rivière

Déroulement de la partie

Lors de la première et de la dernière main à une seule carte, les joueurs doivent déposer leur carte sur leur front afin que chaque joueur puisse voir la carte des autres mais pas la sienne.

La partie commence avec le joueur à la droite du donneur. Il pose la première carte. Elle peut être de n’importe quelle couleur (atout inclus). La partie continue dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Chaque joueur doit suivre la couleur demandée (première carte du pli) s’il le peut. Sinon, il peut jouer n’importe quelle carte de sa main (atout compris, mais il n’y est pas contraint). Le joueur qui a posé le plus gros atout, ou si aucun atout n’a été joué, le joueur qui a posé la plus grosse carte de la couleur demandée gagne le pli. Ce joueur commence le pli suivant. Ainsi de suite jusqu’à ce que tous les plis ont été joués et gagnés.

Points

La méthode de récompense revient à donner un point pour chaque pli gagné plus un bonus de 10 point par pli si le joueur a remporté son pari.

Exemple

  • Un joueur qui parie 3 et gagne 3 plis remporte 3 points, plus 3*10 = 30 points parce qu’il a parié correctement, ce qui lui donne 33 points.
  • Un joueur qui parie 3 et ne gagne qu’un pli remporte seulement 1 point.
  • De même, un joueur qui parie 3 et gagne 4 plis ne remporte que 4 points.
  • Un joueur qui parie 0 et ne gagne aucun pli gagne 10 points (il a remporté son pari).
  • Un joueur qui parie 1 (ou plus) et ne fait aucun pli remporte 0 point.

Se jouer des règles

C’est de cette manière que j’ai appris ce jeu et qu’il me plaît d’y jouer mais les règles peuvent être adaptées à la convenance des joueurs (après s’être assuré que chaque joueur consent au changement de règle et s’être adonné à un vote démocratique à main levé).

  • On peut commencer avec le nombre maximum de cartes puis aller jusqu’à 1 et rebrousser chemin.
  • Il est possible de décider que le joueur qui n’a pas la couleur demandée soit obligé de jouer de l’atout s’il en possède (cela laisse moins de place à la surprise). Dans ce cas là il devient aussi obligatoire de jouer un atout plus fort que ceux déjà en jeu s’il y en a (monter).
  • Jouer avec la carte sur le front lors d’une main à 1 seule carte n’est pas obligatoire, mais c’est quand même bien marrant.
  • On peut envisager de donner son pari joueur après joueur plutôt que tous en même temps. Dans ce cas il est bon d’interdire que le nombre total de paris soit égal au nombre de plis de la main à jouer (sinon tout le monde risque de gagner à chaque main et on s’ennuie terriblement).

Conseils stratégiques

Pour gagner le plus de points possible, il faut réussir ses paris, le plus souvent possible. Pour ce faire, il vaut parfois mieux faire de plus petit paris (0 ou 1 pli) et les réussir avec constance plutôt que d’essayer de gagner quelques gros paris plus rarement. Il est en général plus aisé de faire exprès de perdre des plis plutôt que d’en gagner plus que notre jeu ne le permet. Attention toutefois car il arrive de faire des plis imprévus avec des cartes faibles.

Pour les traînards qui n’auront pas remporté beaucoup de points lors de mains avec peu de cartes, il n’auront pas d’autre choix que de faire de gros paris lors de mains à 6 ou 7 cartes. Le seul moyen pour essayer, coûte que coûte, de rester dans la course.

Rien compris ?

Si vous n’avez absolument rien compris mais que cette mise en bouche vous a tout de même donné envie de jouer (et que vous comprenez l’anglais), voici une vidéo récapitulative (1’38).

Et surtout, amusez-vous !

ÉCRIRE UN COMMENTAIRE

Vous avez oublié d'entrer votre commentaire !
Veuillez entrez votre nom